L’état pelliculaire : causes et sévérité

Causes

A la fin du XIXème siècle et tout au long du XXème siècle, de nombreuses observations et études ont été menées sur le sujet et des controverses sont apparues quant aux causes de l’état pelliculaire.

Néanmoins, il est aujourd’hui généralement admis que le développement des pellicules du cuir chevelu est lié à quatre facteurs concomitants :

  • la sécrétion de Sébum sur le cuir chevelu;
  • le rôle majeur d’une prolifération excessive de la levure Malassezia;
  • une prédisposition génétique à développer une réaction inflammatoire;
  • des facteurs externes variables, en particulier psychiques (le stress) et environnementaux (le climat, la pollution).

Sévérité

L’état pelliculaire est d’intensité variable. On distingue deux états selon la sévérité :

  • L’état pelliculaire dans lequel les pellicules sont dites sèches (pityriasis simplex). Les pellicules sont petites et de couleur blanche. Elles n’adhèrent pas au cuir chevelu, tombent sur les épaules et se déposent sur les vêtements. On n’observe pas d’Inflammation du cuir chevelu. Les démangeaisons sont absentes ou modérées. Le phénomène est généralement plus important en hiver et s’améliore en été. C’est l’état pelliculaire le plus fréquent, aussi appelé État pélliculaire courant;
  • L’état pelliculaire dans lequel les pellicules sont dites grasses (pityriasis stéatoide) qui adhèrent au cuir chevelu et s’amoncellent. Elles forment des plaques grasses, humides et jaunâtres qui provoquent des irritations et des démangeaisons. Sous les plaques, le cuir chevelu est inflammatoire, rouge/rosé et parfois suintant. Cet état est toujours associé à une Hyperséborrhée. L’intensité est variable selon les patients et peut aller d’une atteinte modérée à une atteinte sévère.