Lexique

  • Acide gras

    Les acides gras sont les principales molécules qui constituent les corps gras. Elles sont principalement constituées de Triglycérides. Elles proviennent principalement de l’alimentation mais elles sont aussi synthétisées naturellement par l’organisme. Les acides gras sont une source importante d’énergie pour le corps humain.

  • Acide salicylique

    L’acide salicylique est une molécule naturellement présente dans certains végétaux et elle est aujourd’hui principalement obtenue par synthèse chimique.  Elle est très utilisée en dermatologie. Son action dépend de sa concentration. A faible concentration, elle permet de lutter contre la croissance des bactéries et contre les démangeaisons. A plus forte concentration, à partir de 5%, elle augmente l’hydratation de la peau et présente des propriétés kératolytiques.

  • Alcalin

    Une substance est dite alcaline ou basique lorsque son pH est supérieur à 7. Elle est acide quand son pH est inférieur à 7. L’eau pure à 25° a un pH de 7. Par exemple, la lessive a un pH élevé (supérieur à 12) pour augmenter l’efficacité des tensio-actifs responsables du détachement et de l’élimination des salissures. La peau a un pH acide ce qui lui permet notamment de lutter contre des éléments pathogènes.

  • Antifongique

    Les antifongiques sont des molécules capables de lutter contre les champignons.

  • Barrière cutanée

    C’est l’ensemble des mécanismes qui sont mis en œuvre par l’organisme pour empêcher les éléments pathogènes d’affecter la peau: la barrière physique assurée par la couche cornée, le film hydrolipidique, le renouvellement épidermique, les différents agents ou mécanismes anti-microbiens.

  • Basique

    Une substance est dite alcaline ou basique lorsque son pH est supérieur à 7. Elle est acide quand son pH est inférieur à 7. L’eau pure à 25° a un pH de 7. Par exemple, la lessive a un pH élevé (supérieur à 12) pour augmenter l’efficacité des tensio-actifs responsables du détachement et de l’élimination des salissures. La peau a un pH acide ce qui lui permet notamment de lutter contre des éléments pathogènes.

  • Biochimique

    Se dit d’une réaction chimique qui se déroule au sein des êtres vivants.

  • Canal pilaire

    Canal dans lequel est implanté un poil ou un cheveu.

  • Cheveu

    Le cheveu est un poil qui pousse sur le crâne de l’homme.

  • Chronique

    Une affection est dite chronique lorsqu’elle est de longue durée, permanente, évolutive, souvent associée à une invalidité.

  • Coaltar

    Aussi appelé goudron de houille. Le coaltar est un goudron obtenu à partir de la houille (une qualité spécifique de charbon). Il a des propriétés kératolytiques et kératoplastiques mais aussi de nombreux effets indésirables et présente un risque cancérigène.

  • Cornéocyte

    Les cornéocytes sont les cellules de la couche cornée issues du processus de kératinisation. Elles sont aplaties et remplies de kératine. Elles se détachent normalement de la peau une par une par desquamation. Elles jouent un rôle important en empêchant des éléments pathogènes de pénétrer dans l’épiderme et dans les mécanismes du flux transépidermique et de la rétention d’eau.

  • Cortex capilaire

    Le cortex capillaire est le constituant principal du cheveu essentiellement constitué de kératine. Il est entouré par la couche des cuticules.

  • Corticoïde

    Les corticoïdes sont des hormones naturelles synthétisées au niveau des glandes surrénales. La principale est le cortisol. Elles ont un effet très important sur le métabolisme du fait de leurs propriétés anti-inflammatoire très puissantes. Elles sont synthétisées chimiquement depuis longtemps pour produire des médicaments aux forts pouvoirs anti-inflammatoires.

  • Couche basale

    La couche basale est la couche la plus profonde de l’épiderme. C’est à son niveau que sont fabriqués les Kératonicytes qui se divisent et montent vers la couche cornée ou elles deviennent des Cornéocytes. C’est au niveau de la couche basale de l’épiderme que se trouvent les mélanocytes qui sont les cellules qui pigmentent la peau.

  • Couche cornée

    La couche cornée est la couche la plus externe de l’épiderme qui est en contact avec l’extérieur. Elle est formée de plusieurs couches de cellules, les Cornéocytes, qui ont une forme aplatie et qui se détachent naturellement par la desquamation. La couche cornée joue un rôle actif important quant à l’imperméabilité, l’hydratation et la protection de la peau.

  • Cuticule

    La cuticule pilaire est la couche la plus externe du cheveu. Elle est formée de cellules mortes remplies de Kératine, disposées en écailles orientées vers l’extérieur du cheveu, qui doivent être bien aplaties et imbriquées les unes dans les autres pour protéger le cheveu.

  • Cytokine

    Les cytokines sont des molécules qui sont notamment impliquées dans la régulation des fonctions immunitaires et peuvent faire démarrer une réaction inflammatoire.

  • Dermatose

    Dermatose est le nom générique désignant toutes les affections de la peau.

  • Derme

    Le derme est avec l’épiderme et l’hypoderme une des trois couches qui forment la peau. Le derme est situé entre l’épiderme et l’hypoderme.  Il est principalement constitué d’eau et de fibres d’élastine et de collagène. Il est vascularisé et apporte à l’épiderme énergie et nutriment et joue un rôle important dans la thermorégulation du corps et la cicatrisation.

  • Desquamation

    La desquamation est le mécanisme par lequel les cellules de la couche cornée, les cornéocytes, se décollent en une ou plusieurs couches qu’on appelle des squames. C’est un mécanisme naturel: les Cornéocytes éliminées sont remplacées par des Kératinocytes qui sont produites au niveau de la couche basale et vont migrer vers la couche cornée et vont devenir des cornéocytes.

  • Ecosystème

    Un écosystème est un ensemble d’organismes vivants qui interagissent entre eux et avec le milieu dans lequel ils vivent.

  • Excrétion sébacée

    D’une manière générale, l’excrétion est le phénomène biochimique par lequel des organismes vivants rejettent certains de leur composants. L’excrétion d’une glande est le processus par lequel le produit d’une glande est rejeté hors de celle ci.  Ainsi, l’excrétion sébacée est l’écoulement du sébum produit par la glande sébacée dans le canal pilaire qui va ensuite se répandre sur le cuir chevelu. L’excrétion sébacée est différente de la sécrétion sébacée qui est la fabrication du sébum dans la glande sébacée.

  • Émollient

    Emollient est le terme donné à une substance qui à la propriété d’amollir et de détendre les tissus de l’organisme.

  • Épiderme

    L’épiderme est la couche superficielle de la peau. Il est principalement constitué de cellules Keratinocytes. Ses principales fonctions sont de produire la couche cornée par le mécanisme de Kératinisation c’est à dire de migration et de différenciation des kératinocytes de la couche basale vers la couche cornée et de maintenir l’hydratation du corps en contrôlant le flux transépidermique.

  • Érythémato squameuse

    Se dit d’une dermatose qui associe un érythème (lésion avec rougeur) et la superposition de squames en fines lamelles.

  • Érythème

    Un érythème est une lésion de la peau qui se manifeste par une rougeur plus ou moins prononcée.

  • État pélliculaire courant

    Les pellicules proviennent d’un renouvellement accéléré des cellules de l’épiderme qui entraine une desquamation plus rapide que la normale. Quelqu’en soit la cause, la sévérité de l’état pelliculaire est variable. Elle varie d’une atteinte légère à sévère et est associée ou non à d’autres symptômes (rougeurs, plaques, démangeaison,..). On parle d’état pelliculaire courant pour caractériser une forme légère ou modérée soit environ 80% des personnes qui ont des pellicules.

  • Film hydrolipidique

    Le film hydrolipidique est une émulsion de type eau dans l’huile (de fines gouttelettes d’eau dispersées dans une phase huileuse) qui recouvre la couche cornée et est formé de nombreuses substances qui proviennent de la sécrétion sébacée (principalement des cires, squalènes, acides gras, triglycerides,..), de la sécrétion sudorale (principalement eau, acides aminés, urée, ammoniaque,…) et de la desquamation des cornéocytes (principalement kératine, acides aminées, eau, urée, acide lactique, acides gras,… Son rôle est très important. Le film hydrolipidique maintien l’hydratation et l’acidité de la couche cornée à leurs valeurs optimales et permet la vie de la flore commensale.

  • Flore commensale

    Une espèce commensale est une espèce qui profite d’une autre espèce (l’hôte) pour vivre et se développer sans affecter son hôte. La flore commensale est l’ensemble des bactéries et des protozoaires (organismes unicellulaires) situé au niveau de la surface de la peau et sur les muqueuses qui n’est pas pathogène et assure un rôle dans le mécanisme de barrière cutanée.

  • Flore cutannée

    La flore cutannée est la flore microbienne qui réside sur la peau. On distingue la flore cutanée permanente ou saprophyte (c’est à dire composée de germes qui se nourrissent de la matière organique morte de leur hôte) qui est normalement non pathogène, de la flore cutanée occasionnelle, pathogène, qui résulte d’une contamination ou d’une croissance anormalement exagérée  par les germes saprophytes.

  • Follicule pileux

    Le follicule pileux est la cavité qui contient la racine pilaire. Il est souvent confondu avec le follicule pilo-sébacé qui est l’ensemble comprenant le follicule pileux mais aussi ses annexes notamment la glande sébacée et le muscle pilo-arrecteur.

  • Follicule pilo-sébacé

    Le follicule pilo-sébacé est l’ensemble qui comprend le follicule pileux, c’est à dire la cavité qui contient la racine pilaire à sa base et ses annexes : la glande sébacée, responsable de la production de sébum et le muscle pilo-arecteur qui permet l’érection du cheveu.

  • Glande sébacée

    Les glandes sébacées sont des glandes situées dans l’épiderme, à la base de chaque poil, qui secrètent le sébum.

  • Glande sudoripare

    Les glandes sudoripares sont les glandes qui secrètent la sueur qui permet la régulation de la température du corps en entrainant un dégagement de chaleur.

  • Gonadique

    Qui a un rapport avec les glandes gonadiques qui sont les organes reproducteurs : les testicules chez l’homme et les ovaires chez la femme.

  • Goudron de houille

    Aussi appelé coaltar. Le coaltar est un goudron obtenu à partir de la houille (une qualité spécifique de charbon). Il a des propriétés kératolytiques et kératoplastiques mais aussi de nombreux effets indésirables et présente un risque cancérigène.

  • Hormone androgène

    Les hormones androgènes sont des hormones mâles secrétées par les testicules chez les hommes, les ovaires chez les femmes et les glandes surrénales (situées au dessus des reins) qui sont à l’origine de la fabrication du cortisol.

  • Hormone surénalienne

    Les hormones surrénaliennes sont les hormones produites par les glandes surrénales diffusées par la circulation sanguine. Les principales hormones surrénaliennes sont l’adrénaline (qui accélère le rythme  cardiaque), le cortisol (qui régule le taux de sucre dans le sang et a des propriétés anti inflammatoires).

  • Hydratation

    Au sens littéral, l’hydratation est le mécanisme chimique par lequel les molécules d’eau se lient à celle d’un autre composant soluble dans l’eau. Au sens courant, c’est l’absorption d’eau par un organisme. 

  • Hydrolase

    Les hydrolases sont des enzymes (protéines capables d’activer et/ou d’accélérer des réactions chimiques) qui catalysent des hydrolyses (réactions chimiques avec des molécules d’eau).

  • Hydrolyse

    Une hydrolyse est une réaction chimique par laquelle une substance est décomposée par l’action directe ou indirecte d’une molécule d’eau et qui fait ainsi apparaître de nouvelles molécules.

  • Hyperséborrhée

    L’hyperséborrhée est la sécrétion excessive de sébum par les glandes sébacées. Elle se manifeste principalement sur le cuir chevelu et sur le visage. Les valeurs moyennes d’excrétion séborrhée au niveau du front chez les individus normoséborrhéiques sont comprises entre 100 et 200 μg/cm2, chez les hyperséborrhéiques, elle est au-dessus de 500 μg/cm2.

  • Hypersudation

    L’hypersudation est la transpiration excessive. La transpiration est un mécanisme normal du régulation thermique du corps humain. L’hypersudation est principalement localisée sur certaines régions corporelles : les aisselles, les paumes des mains, les plantes des pieds. Elle est généralement déclenchée par des facteurs externes (émotions, stress, température ambiante,…) mais peut l’être aussi à cause d’un dérèglement nerveux (dont on ignore les causes) ou encore de facteurs génétiques (25% des cas).

  • Hypoderme

    L’hypoderme est la couche la plus profonde de la peau située sous le derme. C’est une couche richement vascularisée, graisseuse qui stocke les graisses (principalement sur le ventre chez l’homme et sur les fesses et les cuisses chez la femme) pour protéger du froid et constituer une réserve énergétique aux muscles.

  • Hyposéborrhée

    L’hyposéborrhée est la sécrétion insuffisante de sébum par les glandes sébacées. Elle se manifeste principalement sur le cuir chevelu et sur le visage. Les valeurs moyennes d’excrétion séborrhée au niveau du front chez les individus normoséborrhéiques sont comprises entre 100 et 200 μg/cm2, chez les hyposéborrhéiques, elle est de 50 μg/cm2.

  • Immunogène

    Une substance est dite immunogène lorsqu’elle est capable de provoquer une réaction immunitaire qui lutte contre les virus, les bactéries, les champignons, les parasites et les cellules tumorales responsables de la formation des métastases.

  • Inflammation

    Une inflammation est une réaction du système immunitaire à une agression interne ou externe qui se caractérise notamment, selon son intensité, par une rougeur (érythème), un gonflement, une sensation de chaleur, une douleur.

  • Invasif

    On dit qu’un examen ou un traitement est invasif lorsqu’il nécessite ou entraine une incision ou une altération de la peau.

  • Kératine

    La kératine est une protéine synthétisée par la plupart des être vivants qui constitue les phanères (poils, ongles, corne, plume, …).  Le cheveu est composé de kératine à 95%.  La kératine est produite par les kératinocytes. Elle est insoluble dans l’eau ce qui assure notamment à la peau son imperméabilité.

  • Kératinisation

    La kératinisation est le processus de différenciation et de migration des cellules kératinocytes dans l’épiderme conduisant à la formation de la couche cornée.

  • Kératinocyte

    Les kératinocytes sont les cellules qui constituent environ 90% de l’épiderme. Les kératinocytes synthétisent la kératine. Lors de la kératinisation, elles migrent vers la couche cornée et se transforment en cornéocytes.

  • Kératolytique

    Une substance kératolytique a la propriété de dissoudre la kératine. Elle permet ainsi de ramollir la couche cornée et donc de favoriser la desquamation.

  • Kétoconazole

    Le kétoconazole est une substance antifongique de la famille des imidazoles. Il a la caractéristique d’inhiber la synthèse de l’ergostérol qui est un des constituants de la membrane  des cellules fongiques (champignons microscopiques).

  • Lipide

    Les lipides sont des molécules composées d’acides gras.  Ils sont principalement apportés dans l’organisme par la nourriture (et constituent une des trois grandes familles de nutriments avec les glucides et les protéines) mais aussi synthétisés par l’organisme lui même.  

  • Malassezia

    La malassezia, parfois aussi appelée Pityrosporum ovale, est une levure (champignon unicellulaire) lipophile qui fait partie de la flore commensale chez l’homme. Il existe plusieurs espèces de malassezia. La prolifération anormale de l’espèce malassezia furfur est un des facteurs à l’origine de l’état pelliculaire du cuir chevelu.

  • Manteau acide

    On appelle manteau acide la caractéristique du film hydrolipidique, dont le pH acide est compris entre 4 et 5,5, qui possède la propriété d’empêcher les bactéries non-résidentes de se développer.

  • Mélanine

    La mélanine est le principal pigment situé dans les poils et l’épiderme qui donne sa couleur aux cheveux et à la peau. Elle est fabriquée par les cellules mélanocytes situées dans la couche profonde de l’épiderme. Elle joue un rôle très important dans la protection de la peau contre les rayons ultra violets responsables du vieillissement de la peau.

  • Métabolisme

    Le métabolisme est l’ensemble des réactions biochimiques qui se produisent dans et entre les cellules d’un être vivant qui lui permettent de se maintenir en vie.

  • Microbiome

    Le microbiome désigne à la fois les caractéristiques dans lesquelles vivent les microbes dans et sur le corps humain (température, pH, teneurs hormonales, en graisses, en protéines, exposition aux UV, absence de lumière, type de muqueuse, etc…) et l’ensemble des génomes (le matériel génétique) de l’ensemble des microbes qui vivent dans et sur le corps humain.

  • Microflore cutanée

    Aussi appelée Flore cutanée.

  • Morphologique

    Qui  à trait à la morphologie, c’est à dire à la forme et à la structure des êtres vivants.

  • NMF (Natural Moisturizing Factor)

    On appelle NMF l’ensemble des substances hydrosolubles, principalement des acides aminés, l’urée, l’acide lactique, des sucres, des ions minéraux, qui sont présentes dans les cornéocytes, qui fixent l’eau et assurent ainsi l’hydratation de la peau. Le NMF représente environ 10% de la masse des cornéocytes. L’exposition aux rayons UV, la maladie et la vieillesse peuvent entraîner une diminution de la quantité de NMF.

  • Observance

    En médecine, on appelle l’observance thérapeutique la façon dont un patient suit les prescriptions médicales et coopère à son traitement pour améliorer sa santé. La non-observance est principalement le fait de regroupements, d’oublis et d’arrêts de la prise des médicaments.

  • Perspiration

    La perspiration est l’élimination de la vapeur d’eau à travers la peau sans sudation apparente.

  • pH

    Le potentiel hydrogène (pH) est la mesure de l’acidité ou de la basicité d’une solution. Le pH neutre est de 7. Une solution avec un pH inférieur a 7 est acide. Elle est basique quand le pH est supérieur à 7. Le pH de la peau (ou plus précisément du film hydrolipidique qui recouvre la peau) est normalement compris entre 5,2 et 7. Sur le cuir chevelu sain, il est normalement autour de 5,5.

  • Phase anagène

    Dans la vie cyclique du cheveu, il y a 3 phases : la phase anagène est la phase de croissance du cheveu. Elle dure environ 3 ans. Pendant cette phase, le cheveu pousse environ 1cm par mois. Après la phase anagène, la phase catagène, beaucoup plus courte (2 à 3 semaines) est la phase pendant laquelle la production de la fibre s’arrête. Enfin, la phase de repos, phase télogène, dure environ 3 mois, pendant laquelle les cheveux ne poussent plus et à l’issu de laquelle ils tomberont naturellement et un nouveau cycle débutera. Chaque follicule pileux reproduit normalement environ 25 à 30 cycles

  • Pilo arrecteur

    Le muscle pilo arrecteur est un muscle redresseur attaché au follicule du poil juste en dessous de la glande sébacée. Lorsqu’il se contracte sous l’effet du froid ou d’émotions (peur, joie, plaisir,..) il redresse le poil vers le haut et stimule la glande sébacée qui libère du sébum.

  • Piroctone olamine

    La piroctone olamine est une substance active antifongique de la classe des pyridones. Les études démontrent que la pirictone olamine a de meilleurs résultats que les antifongique imidazolés et le zinc pyrithione dans la réduction de la levure malassezia, l’amélioration de l’état de la chevelure (diamètre, épaisseur, nombre de cheveux phase de croissance, chute de cheveux) et de l’excrétion sébacée

  • Pityriasis capitis

    Pityriasis capitis, encore appelé pityriasis du cuir chevelu, est une dermatose du cuir chevelu qui se traduit par des lésions sèches (fines pellicules), on parle alors de pityriasis simplex ou grasses (larges squames brillantes adhérant à la base des cheveux), on parle alors de pityriasis stéatoide.

  • Pityrosum ovale

    Levure appelée aussi Malassezia furfur.

  • Plaque érythémateuse

    On appelle plaque érythémateuse les lésions caractérisées par des macules rouges congestives, recouvertes par des squames.

  • Poussée séborrhéique

    Phase d’apparition ou d’aggravation d’une excrétion séborrhée importante due à des facteurs endogènes (production hormonale, stress) ou exogènes (climat, pollution).

  • Prévalence

    Proportion de personnes atteintes par une pathologie par rapport à la population totale.

  • Protéine

    Les protéines sont des molécules présentes dans toutes les cellules vivantes qui assurent diverses fonctions : les protéines enzymatiques (enzymes) sont responsables du déclenchement de réactions chimiques,  certaines ont un rôle structurel au sein des tissus (actine, collagène), d’autres permettent la mobilité (myosine), d’autres sont impliquées dans le conditionnement de l’ADN, la régulation de l’expression génétique ou encore la transmission de signaux cellulaires (récepteurs membranaires)

  • Racine pilaire – capillaire

    La racine capillaire est la racine pilaire du cheveu encore appelée bulbe pilaire.  Elle est constituée de la papille qui est une zone vascularisée qui produit et nourrit le cheveu. On l’appelle aussi la matrice germinale. La racine capillaire est un organe indépendant avec ses propres cycles de vie et de croissance. En conséquence, les cheveux sont désynchronisés : certains sont en phase de pousse quand d’autres sont en phase de chute ou sont expulsés. Le bulbe pilaire contient un mélanocyte responsable de la couleur naturelle du cheveu.

  • Renouvellement épidèrmique

    On appelle le renouvellement épidermique le temps nécessaire au passage d’une cellule de la couche la plus profonde de l’épiderme vers la couche cornée et sa desquamation. L’épiderme humain met entre 4 et 8 semaines environ (selon l’épaisseur de la peau sur le corps et les individus) pour se renouveler entièrement. L’équilibre entre la production des Kératinocytes, leur différenciation et leur migration à travers les couches de l’épiderme, leur transformation en Cornéocytes, puis leur élimination par la desquamation sont des mécanismes fondamentaux pour assurer à l’épiderme son état

    et son bon fonctionnement.

  • Séborrhée

    La séborrhée est une sécrétion et en conséquence une excrétion excessive de sébum par les glandes sébacées. La séborrhée est liée à un dérèglement du fonctionnement des glandes sébacées dont les causes sont diverses et nombreuses.

  • Sébum

    Le sébum est une substance secrétée par les glandes sébacées puis excrétée sur la peau. Il entre dans la composition du film hydrolipidique. Les glandes sébacées produisent des cellules appelées les sébocytes qui elles même fabriquent le sébum par un phénomène d’hydrolyse de leur membrane et de différenciation cellulaire. La production normale de sébum sur le cuir chevelu est de l’ordre de 0,7g à 1g par 24h. Le sébum est une graisse fluide principalement constitué de lipides (les triglycérides et les squalènes) et de cires qui sont des acides gras. Le rôle du sébum est très important. Il participe à la cohésion de la couche cornée, fournit les lipides nécessaires au flux transépidermique,  permet la survie de la flore commensale, fournit une protection de la peau contre les radiations UV, contient des substances bactéricides qui empêchent les bactéries présentes à la surface de la peau de pénétrer en profondeur.

  • Squame

    Les squames sont des fines lamelles de la couche cornée qui se détachent naturellement ou en grandes quantités dans certaines pathologies telles que la dermite séborrhéique du cuir chevelu et le psoriasis.

  • Sulfate

    Un sulfate est un sel (un composé ionique) de l’acide sulfurique. Ils sont utilisés en cosmétique pour leur pouvoir moussant et leur capacité à disperser les corps gras dans l’eau.

  • Sulfure de sélénium

    Le sulfure de sélénium est un sel composé de soufre et de sélénium. Il a des propriétés antifongiques mais entraine parfois des réactions cutanées.

  • Surface cutanée

    La surface cutanée est la surface corporelle recouverte de peau. La surface cutanée est recouverte par le film hydrolipidique. Elle est percée d’orifices pilosébacés par lesquels sortent les poils et par des pores par lesquels est extériorisée la sueur.

  • Surrénalienne

    Qui provient de la glande surrénale. Les glandes surrénales synthétisent et secrètent de nombreuses hormones dans la circulation sanguine dont l’adrénaline et le cortisol.

  • Tige pilaire

    La tige pilaire est la partie visible du cheveu qui part de la surface du cuir chevelu. Elle est composée de 3 couches : le canal médullaire au centre qui contient de la moelle, puis le cortex qui donne sa couleur au cheveu et enfin, le cuticule, la couche extérieure, qui sont des cellules kératinisées assemblées en forme d’écaille pour mieux le protéger.

  • Traitement systématique

    Un traitement systémique est un traitement qui agit sur l’ensemble du corps contrairement à un traitement local qui concentre son action sur la zone à traiter. Les traitements systémiques sont généralement administrés par voie générale (comprimés, injections,…)  quand les traitement locaux sont à base de pommades, crèmes, shampoings.

  • Transépidermique (flux)

    Le flux transépidermique ou flux d’eau transépidermique ou encore perte insensible en eau (PIE) est le mécanisme de diffusion d’eau du derme (qui est composé de 70% d’eau) vers la couche cornée et de perspiration menant à l’évaporation de l’eau du corps.

  • Transplacentaire

    Qui se fait à travers le placenta.

  • Triglycéride

    Les triglycérides sont les principaux constituants des graisses animales et végétales. Ils sont composés d’acides gras et de glycérol et chez l’homme, sont formés dans l’intestin à partir des graisses qui sont consommées et par le foie lors de la dégradation des sucres.

  • Zinc pyrithione

    Le zinc pyrithione est une substance active antifongique et antibactérienne.