Psoriasis

Le psoriasis est une Dermatose Érythémato squameuse, Chronique. Elle se caractérise par une hyper prolifération des kératinocytes liée à une accélération du processus de Renouvellement épidèrmique (jusqu’à dix fois plus rapide que la normale) et à des troubles dans le processus de différenciation des kératinocyte. Ceci provoque une Inflammation complexe qui est auto-entretenue: le grattage ou le frottement des plaques libère des cytokines qui sont impliquées dans le renouvellement accéléré des kératinocytes et l’apparition des lésions.

Les zones touchées sont caractéristiques: coudes, genoux, faces antérieures des tibias, région lombo-sacrée, cuir chevelu, ongles. La forme la plus fréquente (9 cas sur 10) est le psoriasis en plaque. Les plaques sont arrondies, entourées d’une zone rosée et sont surmontées de squames blanchâtres.

La Prévalence de la maladie est élevée. On estime qu’elle touche entre 3% et 5% de la population.

On ne s’intéressera ici qu’au psoriasis du cuir chevelu.

Ses répercussions psychosociales sur le patient sont généralement plus fortes que celles du psoriasis affectant les autres parties du corps.

L’atteinte du cuir chevelu est très fréquente. Elle affecte entre 50% et 80% des sujets touchés par la maladie avec, pour la majorité d’entre eux, une extension des lésions sur plus de la moitié du cuir chevelu.

Les lésions se présentent sous forme de plaques érythémato squameuses de tailles variables, bien délimitées, couvertes de larges squames argentées, débordant généralement sur la bordure frontale, au pourtour des oreilles et dans la région antérieure à la lisière du cuir chevelu. Dans la plupart des cas (7 sur 10), les plaques entrainent des démangeaisons.

La différenciation avec la dermite séborrhéique du cuir chevelu est délicate et ne peut être effectuée que lors d’un diagnostic approfondi par un dermatologue.

La maladie débute le plus souvent chez l’adolescent et l’adulte jeune. On retrouve fréquemment dans ce cas des antécédents familiaux. Le psoriasis peut aussi démarrer plus tard chez l’adulte. Sa forme est alors en général moins sévère.

Le psoriasis est une maladie chronique qui évolue par poussées, en général imprévisibles, entrecoupées de phases de remissions au cours desquelles les lésions sont minimes ou disparaissent parfois totalement.